• Why are boys all unconscious?

    Image associéeRésultat de recherche d'images pour "cole sprouse tumblr"Image associée

     

    Je marche dans le couloir, pressée. Je ne veux parler à personne, voir personne, tout ce que je souhaite c'est m'éclipser. Les filles qui en font trop, les profs qui se mêlent de ce qui ne les regarde pas, les rumeurs, les critiques... Tout ça j'en peux plus. Je ne veux pas parler à mes amies non plus, alors je fais semblant d'avoir des papiers à rendre. Les remarques des gens qui ne connaissent rien à la vie, leur esprit fermé, leur idéologie basée sur du n'importe quoi, ça me gave. Alors j'essaie de m'éclipser le plus longtemps possible. Je marche vite, je n'aime pas que l'on me regarde. A l'extérieur, j'affiche un sourire bienveillant laissant croire que tout va bien, mais à l'intérieur, c'est une autre histoire. Mes pensées voguent d'une idée à l'autre, mon esprit bouillonne de questions, de remarques, j'observe les gens qui passent devant moi, leur comportement. J'essaie de voir ce qui cloche chez eux, pourquoi je les trouve tous aussi vides. Des fois, j'ai l'impression que je suis la seule à penser autant. Est-ce que les autres pensent à des trucs du genre comment on pourrait s'y prendre pour allonger la peine de prison pour les violeurs ? Suis-je la seule à préparer des discours pour défendre les femmes face aux injustices ? Non, je ne pense pas que les autres pansent aux mêmes choses. Je les vois rire, parler joyeusement, se plaindre... Je déteste les gens qui se plaignent constamment. Ont-il la moindre idée de ce qu'ont vécu les Juifs, les Tziganes et les Résistants qui ont été déportés à Auschwitz-Birkenau ? Je déteste ça.

    Je vois certaines personnes sur lesquelles je sais des choses que je ne devrais pas savoir faire comme si elles étaient innocentes et complètement normales. Je pense à toutes les choses que je sais sur elles et qu'elles ignorent que je connais. Je pense, je réfléchis, je me questionne. Et j'ai l'impression que mon cerveau va exploser. Mais soudain, je croise son regard. Ça me fait plus mal qu'autre chose. Je connais la moindre des horreurs qu'il a commises, j'en sais beaucoup sur lui, pourtant je l'ai aimé. Comment j'ai fait ? C'est le moment que choisissent mes pensées pour exploser. J'ai envie de crier, pourtant la seule chose que j'arrive à faire c'est regarder mes pieds. J'ai tellement envie de lui hurler tout ce que je sais à propos de ce qu'il a fait, les choses impardonnables qu'il a dites.

    Je sais que je devrais me sentir bien : je m'entends bien avec tout le monde, j'ai une belle maison, j'ai de supers amis. Mais ce n'est pas le cas. Plus je grandis, et plus je me sens seule.

    « Playlist January 20181000 VUES !! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :