• Image associée

    Voici quelques petites citations que j'ai écrites, et que je trouvais sympa de vous les partager (pour les mettre en dessous de vos publications insta haha). Bon je vous écris tout ça :

    "Au début, personne ne voulait la voir. Mais quand elle est revenue, sûre d'elle et tout menue, ils se battaient pour l'avoir".

     

    "Les baisses de moral ça arrive, des fois. Les coups d'blues, ça m'arrive à moi".

     

    "A breath of fresh air, a look towards the void : stop and breathe".

     

    "Ouais j'pense à toi avant de me coucher, c'est bien moi qui t'regarde à la récré. J'ose pas t'parler mais ça n'empêche que tu monopolises mes pensées".

     

    "T'as beau être fort, doux, intelligent, gentil et être un battant; tant que c'est à l'intérieur ils n'y feront pas attention".

     

     "Faut s'dire les choses en face : tu peux pas trahir sans laisser d'traces".

     

    "J'passais une sale journée. Mon avenir j'pensais que je l'avais raté. Et puis j'me suis retournée et c'est toi que j'ai regardé. T'étais avec toutes ces filles et pourtant c'est vers moi que tu t'es avancé. J'suis pas très intéressante, parfois même un peu gênante. J'suis pas très belle, franchement j'suis loin d'être celle que tout le monde aime. Mais c'est vers moi que tu t'es avancé. Et ton p'tit sourire j'pense pas que j'vais l'oublier".

     

    "Quand j'ai peur de rentrer chez moi, quand j'pense à toutes ces choses que je ne ferai pas, le seul moment qui me motive c'est quand tu viens vers moi".

     

    "Et quand j'te vois pas, j'pense à toi".


    3 commentaires
  • Résultat de recherche d'images pour "loser tumblr"

    Ça y est, je me lance. J'ai besoin d'écrire, parce que j'ai l'impression que je suis en train de rater tout ce que je fais.

    Déjà, ça commence avec le brevet blanc. Jamais je ne me suis sentie aussi bête. Pourtant, j'ai bien pensé pendant un moment que je n'étais pas aussi stupide que la majorité des autres troisièmes. Et maintenant qu'il est temps de connaître nos notes, voilà que "Hélo la fille souriante et marrante au collège" s'étent à petit feu.

    Parce qu'on a beau dire ce qu'on veut : qu'une note n'est qu'un chiffre, qu'il ne faut pas y attacher tant d'importance, mais c'est bien ce qui définit nos études. Et ça peut aller bien plus loin, tout ça peut avoir un impact sur notre avenir.

    Mais il n'y a pas mes examens que j'ai l'impression de rater. Je suis en train de ruiner mes chances avec ce garçon, peut-être le seul qui s'est vraiment intéressé à moi. Et le seul dont je suis sûre qu'il est vraiment bien. Quand j'ai commencé à lui parler, je me suis tout de suite dit que j'allais bien m'entendre avec lui. On se taquine, jusqu'à ce que j'apprenne que je suis la seule fille avec qui il pourrait sortir. Ouais, ça devrait m'aider à me rapprocher de lui, ça devrait être logique avec tous les messages qu'on s'est envoyés. Mais non, je me dis :" Non ma fille, t'es bien trop coincée pour y retourner. Ma pauvre, tu sais ce qui va t'arriver mais t'es tellement bête que tu vas tout faire foirer jusqu'au bout. Il y a ce garçon, ce seul garçon qui est différent, mature et intelligent et qui t'aime. Mais non, pauvre fille, non toi tu le vois seul sur un banc et t'es tellement coincée que t'as pas le cran d'aller vers lui".

    Haha ça en deviendrait presque comique. Je contrôle plus rien.

    J'ai peur de rentrer chez moi. Vous rendez-vous compte ? Le seul fait de retourner à la maison me fout la trouille. La boule au ventre, les tremblements (qui d'ailleurs sont apparus après un coup de fil qui ne m'a fait que du mal). Suis-je ici la seule fille tellement dégonflée qu'elle a la boule au ventre uniquement à l'idée de sortir son brevet blanc de mon sac ?

    Le calme avant la tempête. Tout cela était bien trop beau, ce n'est pas une surprise.

    "Demain, peut-être, je leur montrerai mon brevet blanc". Mais je sais bien que je ne pourrai pas repousser le moment ou je me ferai traiter d'idiote, ce fameux moment où je me ferais enfoncer plus bas que terre, ce moment où tout ce que j'ai fait, toutes les décisions, tous les changements, toutes les idées que j'ai eues jusqu'à présent me seront reprochés.

    Et bien, vas-y ma pauvre, sors cette putain de feuille et fais-toi traiter de conne, t'as juste à dire que tu feras mieux quand tes parents te feront comprendre que ton frère super intelligent et super parfait qui est en CM2 à un meilleur niveau que toi. Tu baisseras les yeux en ravalent tes larmes, parce que tu sais bien que tes parents te hurlent encore plus fort dessus quand ils te voient pleurer. Alors tu referas tout ce que tu as déjà fait sans exception, tu auras aussi le droit à cette fameuse imitation de ta soit-disant petite  personne. Et ils t'interrogeront sur ce que tu fais au lieu de réviser. Mais tu te tairas et jamais tu ne leur raconteras que tu penses à ce mec, où à ton métier dans le futur. Parce que si tu as le malheur de leur parler de ton futur ils te feront bien comprendre que tu seras même pas admise en tant qu'éboueuse.C'est rien, ça sera pas la première fois ni la dernière. C'est rien, ça t'apprendra. 

    Et leurs mots, qui t'ont fait perdre toute confiance en toi, ils diront que c'est pour que tu percutes. Pour que "tu prennes du plomb dans la cervelle". Tu leur en voudras mais pas assez pour leur sortir tout ce que tu as sur le cœur. Soit parce que tu les aimes trop, soit parce que t'es qu'une lâche. Parce que t'as aucun courage de dire ce que tu penses vraiment. Parce que tout ce que t'as pas dit reste dans ta tête, et un jour ça va exploser. Oui, un jour tout explosera, c'est sûr. Et ce jour là, je sais pas ce que j'ferai.

     


    7 commentaires
  • Top 70 Broken Heart Quotes And Heartbroken Sayings 18

    J'pense trop à lui. Comme ne idiote, je m'imagine que pour lui j'suis une fille bien. Alors j'mattache, j'essaie de lui plaire, chose que je ne sais pas faire. J'lui parle, j'réfléchis bien à ce que j'lui dis, ça commence tard le soir et ça s'finit vers minuit. Et le lendemain, ça recommence. Comme un cercle vicieux, ça débute par de la déception quand il fait pas attention à moi, et puis ça devient de la joie quand c'est lui qui fait le premier pas. Alors j'me lance, mais faut croire que j'suis bien trop coincée pour lui avouer tout c'que j'ai sur le cœur. D'ailleurs, vous avez remarqué que le "o" et le "e" du mot "cœur" sont liés ? Haha, comme deux êtres qui ne peuvent pas être séparés. Mais c'est comme les sentiments, c'est que du vent. La poésie, les paroles d'amour, t'as beau en bouffer au collège comme au lycée ça t'servira jamais à rien. Parce que ceux qui écrivent des mots d'amour en sont juste à la phase ou ils espèrent. Tu y crois juste un petit moment, avant de tomber de haut et de te rendre compte que t'es qu'un mouton. Alors à force d'espérer tu finis par tout regretter. Mais le pire,  c'est que tu oses te lancer une deuxième fois, puis une troisième. Et quand tu t'rends compte que t'es vraiment la pire des idiotes, que tu t'sens immature, naïve, tu y crois encore et encore, jusqu'à la mort.

    Ha, cet espoir, ce sale espoir. Celui que t'fait croire que t'as rien à perdre, que c'est toujours bon d'essayer. Mais faut pas oublier que c'est jamais bon de s'attacher. Moi j'suis faite pour être seule, j'suis née comme ça. Mes sourires sont superficiels, mais pas ma peine. J'pense, j'pense mais en quoi ça m'avance ? A chaque échec, toujours ces pensées : "j'men remmeterai". Si tu  m'demandes si ça va, j'te répondrai toujours que oui, même dans le pire des cas. Si tu sais que j'me suis fait recaler que que t'essaies de m'aider, j'rigolerai et j'te dirai avec un sourire en coin que ça n'fait rien.

    A chaque fois le même refrain : "ah comment, comment t'as pu y croire ? Regarde toi, qui voudrait d'une fille comme ça ? Une fille qui n'arrive même plus à s'regarder dans les yeux devant un miroir. Allez, laisse tomber, tu sais bien que ça sert à rien de se battre, es-tu au courant que c'est une perte de temps ? Alors oublie-le, je t'en prie, et concentres-toi sur la vraie vie".

    Mais j'crois que j'suis pas faite pour être entourée, alors le plus simple c'est d'faire une crois là dessus. Y'a des choses plus importantes, j'oublie pas que l'futur n'attend pas.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique